Concernant les articles de presse, il suffit de cliquer sur l’image pour en savoir plus.

Suivez-nous sur Facebook

Click edit button to change this text.

réchauffement climatiqueInventaire des solutions pour inverser le réchauffement climatique :

Un récent best-seller américain (non encore traduit), intitulé « Drawdown » (la décrue), écrit par un écologiste renommé : Paul Hawken, part de la question « que faire pour arrêter et inverser le réchauffement climatique ? ». Il constate qu’aucun inventaire n’existe sur ce sujet. Il étudie différentes options en examinant la quantité de gaz à effet de serre produit sur une période de 30 ans (2020-2050), ainsi que le coût d’implémentation ou, dans la plupart des cas, les économies faites. Le résultat est surprenant.

Voici le top 10 d’efficacité des solutions étudiées :

  1. La gestion et production du froid (étonnant, non ? Sauf que les HFC utilisé dans les frigos, congélos et climatiseurs sont 14.000 fois plus puissants que le CO². En 2016, 197 pays ont signé un accord à ce sujet appelé l’amendement de Kigali; et la Wallonie vient de voter un texte pour interdire à l’avenir l’usage de ce gaz.)
  2. Turbines éoliennes terrestres
  3. Réduire le gaspillage alimentaire (1/3 de la nourriture n’arrive pas dans l’assiette)
  4. Alimentation riche en végétaux
  5. Forêts tropicales
  6. Scolarisation des filles
  7. Planning familial
  8. Fermes solaires
  9. Sylvopastoralisme (combiner gestion forestière et pâturage d’animaux)
  10. Panneaux solaires sur les toits

En savoir plus : www.drawdown.org/


La Suède interdit la vaccination obligatoire


Prix Nobel de la Paix


COPIER C’EST VOLER !

Il y a quelques siècles, être copié était un honneur. Actuellement, copier c’est pirater et puni par la loi !
Qu’est-ce que le vol… sinon « fermer la main sur » et « garder pour soi »….
Et le brevetage ? Pareil !
La Vie ne connaît pas la propriété. L’usufruit, oui ! Au regard du Vivant, nous pouvons jouir de tout, tout est à notre disposition mais rien ne nous appartient.
Et moi, où en suis-je dans mon « sens de la propriété » ?

Copié-volé


À Orléans, un réfugié va ouvrir un restaurant de spécialités syriennes

dimanche 14 janvier 2018

Nabil Attar, un réfugié syrien passionné de cuisine a décidé d’ouvrir son restaurant à Orléans. Au menu, spécialités de Damas à base de produits locaux.

Nabil Attar va transformer

       Nabil Attar va transformer « L’Authentique » en Narenj, rue de Bourgogne © Radio France – Cyrille Ardaud

C’est une jolie histoire qui a pourtant mal commencé, celle de Nabil Attar. Ce Syrien était ingénieur informatique dans une banque mais a été contraint de fuir son pays. Arrivé en France il y a deux ans, il a d’abord travaillé dans une entreprise de transports avant de décider de réaliser l’un de ses rêves : ouvrir un restaurant. Le déclic a lieu l’été dernier lorsque cet amoureux de la gastronomie participe au Refugee Food Festival, un événement permettant à des réfugiés de s’associer à des grands chefs cuisiniers pour concocter des plats de leur pays ou à la jointure entre plusieurs cultures. Il décide peu après de lancer son service de traiteur et va travailler notamment pour la mairie de Paris, mais aussi pour le Théâtre Gérard Philippe à Orléans ou des entreprises privées. (Lire la suite)


Bibliothèque en Turquie


Camions-poubelles électriques


UNE VIE APRÈS LA HAINE ?

Une vie après la haine
« Life After Hate » est une organisation non lucrative basée à Chicago et fondée par d’anciens membres du mouvement d’extrême droite aux USA.
Ce groupe aide les membres encore engagés dans des mouvements extrémistes, et qui souhaitent abandonner la violence et la haine, à se tourner vers la compassion et le pardon.

Plus d’info : www.lifeafterhate.org


Frigo partagé


Un vélo qui dépollue

SMARTCITY – Et si le vélo participait à la dépolluer l’air des particules fines ?

C’est le pari du designer néerlandais Daan Roosegaarde.



PRENDRE… OU RECEVOIR ?

Prendre, c’est refermer la main… et donc, si je la garde fermée, je dois défendre ma possession.
Recevoir, c’est garder la main ouverte… et donc laisser repartir aussi. C’est laisser couler les énergies de vie à travers moi.
Modifier peu à peu mes habitudes ; apprendre à RECEVOIR… (de l’eau, par exemple, au lieu d’en prendre. Il en est qui n’ont pas cette facilité d’accès, même chez nous !)

Quelle différence cette expérience répétée fera-t-elle dans ma vie ?

Prendre ou recevoir ?


Environnement – La plage la plus polluée du monde a été nettoyéeLa plage la plus polluée

Ce qui a commencé comme une action locale a aujourd’hui pris une ampleur internationale. En moins d’un an la plage de Versova Beach en Inde a été débarrassée de ses plusieurs tonnes de déchets. Située à l’ouest de Mumbai face à la mer d’Arabie elle était jusqu’il y a peu considérée comme ‘la plage la plus polluée du monde’.


Lina, la voiture biodégradable « la plus propre jamais conçue »

Voiture biodégradable

Des étudiants de troisième année de l’université de technologie d’Eindhoven, aux Pays-Bas, ont réussi à mettre au point Lina, la première voiture au monde construite uniquement avec des matériaux naturels (lin et sucre de betterave) intégralement recyclables et biodégradables. Cette innovation, qui a vu le jour au sein du programme TU/Automotive piloté par Cas Verstappen, ouvre des perspectives écologiques très prometteuses :

Et si, demain, tous nos appareils étaient construits avec des matériaux uniquement issus de la nature ?


« CONSTRUIRE » AU LIEU DE « LUTTER CONTRE »

Pourquoi, au niveau entreprise, au niveau étatique ou au niveau particulier, dépenser nos énergies à lutter contre un impact négatif (de l’environnement p.ex.), alors que nous pouvons construire ce que nous souhaitons? Par ex. au lieu de limiter les rejets de gaz à effets de serre, nous pouvons favoriser le renouvelable. Idem sur le plan social, communal ou entrepreneurial.
De tous nouveaux modèles de business se développent ainsi : en partageant leurs idées dans la communauté, ils rencontrent une équipe de recherche mondiale. Ils fonctionnent bien parce qu’ils sont ouverts open source.
De plus en plus de personnes sont à la recherche d’une nouvelle forme d’économie : celle du partage.
Kate Raworth a écrit à ce sujet un nouveau livre « l’économie Donut ».
Infos sur http://ecopolis.be/fr/?show=ecopolis

Construire ensemble


À Guérande, la coopérative du sel pratique avec succès l’entraide et l’écologie

Ecologie et coopérative