Atelier découverte, animé par Philippe Wauman.

La roue de la transition, une interface ludique vers la sagesse, un outil de clarification rapide et efficace.Roue de la transition 4

Dans nos vies nous sommes toujours en transition : d’un âge à un autre, d’une situation à une autre, d’un cycle à un autre, d’un type de fonctionnement sociétal à un autre.

Lors de cet atelier, vous questionnez vos intuitions et envies de changement, de (re) connaissance de soi de façon ludique et profondément bienveillante !

La roue de la transition : accessoiresInterroger ses envies de changement, choix et projets

Le processus de la roue de la transition se fait avec un groupe de maximum 10 personnes qui, d’entrée, peuvent ne pas se connaître entre elles et viennent toutes chercher des réponses individuelles. Le groupe active la synchronicité des rencontres et l’espace d’intelligence du cœur collective.

Renouer avec la dynamique de sa vie

Nous sommes comme des marins naviguant sur l’Océan de la vie et ses immenses possibles. Connaître son cap est dès lors nécessaire pour s’orienter dans la direction qui nous convient vraiment, celle dont nous nous avons l’intention au plus profond de nous, celle qui fait chanter notre cœur et s’y engager.
Et nous permettre aussi de refaire le point lorsque les inévitables vents et courants semblent nous avoir dérivé ailleurs, et ainsi être en mesure de (re)poser choix et actes alignés sur ce cap qui scintille comme une étoile polaire.

Porte-Voie l’a testé pour vous : Je suis toujours surprise de la rapidité avec laquelle la roue de la transition révèle aux participants la réponse ou la validation qu’ils cherchent, et combien dans chaque groupe quel qu’il soit, les partages font écho, éclairent et soutiennent. Un atelier bienveillant, clarifiant, efficace.

Ce que vous devez prévoir :

  • Vous venez avec une question, une intention, un choix qui sera soumis au processus. Le facilitateur vous aidera à affiner la formulation de cette intention afin qu’elle puisse être pertinente et précise ;
  • Vous êtes en mesure de lâcher prise de l’attente d’une réponse tout en restant confiant dans le processus ;
  • L’accompagnateur créera un espace bienveillant et sécurisant. Vous vous engagez à participer à 100% dans le processus. Par respect pour vous-même et pour les autres ;
  • Vous venez avec de quoi écrire (feuilles ou bloc) et un petit objet qui vous représente symboliquement.
  • Il y aura beaucoup de hasards qui n’en sont pas, de rires, et d’authenticité.

Nombre limité à 10 personnes : RÉSERVATION INDISPENSABLE.

Quand :
29 mai 2019 @ 19:30 – 22:00
2019-05-29T19:30:00+02:00
2019-05-29T22:00:00+02:00
Où :
Porte-Voie (Namur)
15 rue Florent Delvaux
5004 Bouge
Coût :
10€ (réservation INDISPENSABLE - nombre limité à 10 personnes)
Contact :
Porte-Voie
0472 28 33 73

Philippe Wauman

Philippe Wauman

Philippe établit ses activités autour des 4 directions qui sont celles de ses talents : le mot, le son, l’image et le sens, le tout insufflé par l’inspiration.

Ses points forts : le sens de l’écoute, trouver la bonne formulation, la créativité inspirée, l’empathie bienveillante et le sens de l’humour.

Artiste musicien, il est très actif dans le projet musical original Anantakara qu’il a fondé en 2011. Du son à l’être : calligraphies sonores poétiques et contemplations musicales.

Philosophe de formation, il a toujours considéré que la philosophie était d’abord et avant tout l’amour de la sagesse. Et il y a de multiples voies pour découvrir la sagesse, ouvert très vite aux spiritualités orientales et christiques, il fait un travail de fin d’étude sur la pensée et la sagesse du yogi Sri Aurobindo.

Ensuite, il co-fonde le magazine Intuitions, ancêtre mythique des publications de développement personnel en Belgique (1989-2000) dont il assure la direction artistique et informatique tout en participant activement à la rédaction. C’est à cette occasion que, pendant 10 ans, il se trouve au cœur de la révolution de la conscience.

Il fonde ensuite une  agence en communication numérique (prismage) pendant 17 ans, ce qui lui donne une solide expérience professionnelle du web, de gestions de projets et du contact avec le client, le monde des ONG, fédérations, PME, thérapeutes et artistes.

En 1990 il crée la BD humoristique « Ours qui peut »

En 2014, Il crée « l’expérience des 6 sens » séance où musique relaxante  improvisée dans l’instant et sur mesure s’allie aux couleurs, synergies d’huiles essentielles et au massage pour offrir un bain de bien être global.

En 2015 il décide de réaliser une version plus ramassée du « jeu du Labyrinthe » qui devient Roue de la Transition.

Il a aussi traversé avec résilience trois accidents de santé majeur.

Animer un atelier est toujours pour moi une expérience renouvelée où le Vivant s’exprime par des voies lumineuses et généreusement surprenantes. Une rencontre avec la sagesse et sa délicieuse grâce.

 

En savoir plus sur Philippe : rouedelatransition.com

À l’origine de la Roue de la Transition

Jeu du voyage intérieurVers les Années 1984-85, une équipe de 5 personnes s’interrogea sur « qu’est ce qui m’aide ou fait obstacle à grandir dans la vie ? ». Un matériau très dense et très riche fut alors réuni à l’occasion et la question d’en faire quelque chose fut alors posée : un séminaire d’affirmation positive, de communication non violente ? Un stage de plus ? L’idée d’en faire un jeu de développement personnel  commença peu à peu à poindre son nez. Philippe Wauman suggéra un plateau de jeu ayant la forme du labyrinthe de Chartres qu’il réalisa.

La dynamique  du jeu fut inspirée par Jung, les dialogues avec l’Ange de Gitta Mallash, Richard Bach et Le Game Of Life de Findhorn et une façon de lire la progression des lames majeures du tarot. Après un certain nombre de sessions-test, le « jeu du Labyrinthe » fut apte à prendre son envol.

Une session du  « jeu » prenait alors un week -end entier. Ce furent des expériences mémorables qui permirent pendant de nombreuses années de perfectionner le processus, d’affiner l’accompagnement, le rapport à la synchronicité, l’énergétique d’un groupe en mutation vers les profondeurs, apprendre à reconnaître les points de bascule, éviter le psychologique, exercer l’écoute active et empathique, ramener au vécu, maintenir la cohésion systémique de cet ensemble qui allie dimension verticale et horizontale.

Pierre & Betty Colet développeront un nouveau plateau de jeu et intituleront le jeu  « jeu du Voyage intérieur » qu’ils animent toujours actuellement. Quant à Philippe, il  éprouva la nécessité de densifier le processus en le ramassant en quatre moments. L’expérience lui montra qu’en quelques heures bien intenses, les participants parvenaient à réaliser une réponse clarifiante à leur intention initiale.